Working papers – Métriques de l’actualité en ligne

Deux papiers publiés en accès libre sur HAL. Documents de travail ou pré-publications, il s’agit d’ébauches d’articles au sujet des métriques de l’actualité en ligne.

Issus d’une journée d’études intitulée « Le journalisme aux prises avec la demande », organisée le jeudi 22 octobre 2015 à l’Université Panthéon-Assas et s’inscrivant alors dans l’axe 2 des activités du Centre d’Analyse et de Recherche Interdisciplinaire sur les Médias (CARISM) de l’Institut Français de Presse sur les reconfigurations du
journalisme. L’événement a fait intervenir des professionnels des médias et des chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication. Le programme et le compte-rendu de la journée sont accessibles ici.

workinprogress2

Une version longue d’abord, près de 60 000 signes (18 pages), centrée sur la question de l’évaluation des qualités de l’actualité telles que mesurées par les métriques de suivi des comportements de l’audience en temps réel, utilisées (notamment) sur les sites de presse en ligne. Elle est intitulée : « L’actualité, un bien d’expérience objectivé par ses métriques ? Les qualités de l’information numérique ». La mise en visibilité des métriques sur la page d’accueil des sites de presse y est envisagée comme débouchant sur la coexistence de deux ordres de valeur dans la sélection des contenus d’actualité pour les publics. Les choix éditoriaux étant ainsi juxtaposées au choix de l’audience, en particulier sur la page d’accueil des sites web d’actualité.

metriques2

En voici le résumé : Engendrées par les capacités d’interactivité et de mesure en temps réel du web, les métriques de l’audience agissent de façon croissante sur la manière dont l’information est produite et mise en visibilité en ligne. La définition de la qualité proposée par l’entreprise de presse dans la sélection et la hiérarchisation de l’actualité en ligne est désormais mise en concurrence avec celle proposée par les métriques. Or, objectiver la qualité de l’information numérique s’avère toujours problématique dans la mesure où il s’agit d’un bien d’expérience, dont la valorisation est subjective – faisant (ou non) écho aux préférences de l’individu, à ses intérêts et à ses connaissances préalables – et sociale.

Cette version de travail est accessible ici.

metriques

Une version courte ensuite (35 000 signes, 9p.), issue de la même enquête dans les rédactions web. Intitulé « Des rédactions web gouvernées par les données ? Les métriques d’audience comme agents de transformations organisationnelles et éditoriales du journalisme en ligne« , le papier interroge les configurations organisationnelles des rédactions de la presse en ligne à travers l’usage des métriques.

metriques3

En voici le résumé : Engendrées par les capacités d’interactivité et de mesures en temps réel du web, les métriques de l’audience sont désormais présentes dans la majeure partie des rédactions de la presse en ligne. Solutions logicielles destinées à piloter l’activité éditoriale, ces instruments ont fait irruption dans les salles de rédactions sous la forme de tableaux de bord de suivi en temps réel du comportement de l’audience sur le site. A l’interface de l’offre et de la demande sur le marché de l’actualité en ligne, les métriques participent à cadrer la production éditoriale des rédactions web. Dans cet article, nous considérons les métriques comme des agents de transformations organisationnelles et éditoriales du journalisme en ligne.

Cette version de travail est accessible ici.

 cc_somerights